Vous êtes ...

Modifiez votre profil pour profiter d’un contenu adapté à votre besoin

Société

Comment concilier vie d’aidant et vie professionnelle ?

Banner - Proche aidants 2

Parmi les 11 millions d’aidants, 60% sont des actifs et 73% agissent au domicile de l’aidé. Travailler tout en étant aidant demande du temps et de l’énergie. Concilier ces deux activités, en plus de la vie personnelle, est un challenge quotidien. Heureusement, des solutions concrètes existent.

Lorsque l’aidant est en activité, la question de la conciliation des temps entre son rôle d’aidant et son travail se pose rapidement. Et ceci, en raison :

  • d’horaires de travail soutenus ou décalés, ne permettant pas toujours d’être présent aux moments nécessaires pour le proche aidé (par exemple, le soir ou la nuit pour assurer la surveillance ou tôt le matin, pour assurer le lever) ;

  • d’urgences pendant le temps de travail obligeant à partir précipitamment ou des déplacements professionnels ;

  • de la nécessité de s’absenter ponctuellement (pour accompagner son proche à un rendez-vous médical par exemple) en posant des jours de congés ;

Malgré ces difficultés qui peuvent amener certains aidants à réduire leur temps de travail, beaucoup considèrent la vie professionnelle comme un espace essentiel à leur épanouissement personnel qui allie source de revenus et vie sociale.

Des solutions concrètes

Pour permettre aux salariés de concilier dans les meilleures conditions possibles leur vie professionnelle et l’accompagnement d’un proche, des solutions existent et peuvent être mises en place.

Protéger et accompagner les aidants au sein de l’entreprise

Direction de ressources humaines, management de proximité, représentants du personnel, assistantes sociales et services de santé au travail, sont aujourd’hui davantage sensibilisés pour accompagner leur collaborateur dans ce moment de vie. Il ne faut donc pas hésiter à en parler pour trouver soutien et solutions.

Avec la loi du 22 mai 2019 visant à favoriser la reconnaissance des proches aidants, ce thème a été inscrit dans le champ des négociations collectives, et plus particulièrement celui de la conciliation entre la vie professionnelle et la vie personnelle du salarié proche aidant.

Aménager, réduire ou cesser son activité professionnelle

La loi propose différents dispositifs permettant d’adapter sa vie professionnelle à son rôle d’aidant :

  • Les aménagements d’horaires, le télétravail,…

Il est tout à fait possible d’évoquer ce sujet avec sa hiérarchie afin de favoriser la compréhension. En effet, instaurer une relation de confiance avec votre manager direct peut favoriser les dispositions qui seront éventuellement étudiées par la suite en tenant compte des contraintes de chacun.

  • Les congés spécifiques

- Le congé de proche aidant dont la durée maximale est déterminée par la convention ou l’accord de branche ou par la convention ou l’accord collectif d’entreprise.

À défaut, la durée maximale du congé est de trois mois et d’un an maximum sur l’ensemble de la carrière (fractionnement possible et transformation possible en activité à temps partiel).
Ces congés concernent les salariés du secteur privé et ont été, pour partie et selon certaines modalités différentes, étendus aux agents de la fonction publique (loi du 6 août 2019). D’autres dispositifs existent comme une retraite à taux plein à 65 ans dans certains cas.

- Le congé de solidarité dont la durée maximale est aussi déterminée par la convention ou l’accord de branche ou par la convention ou l’accord collectif d’entreprise.
À défaut, la durée maximale du congé est de 3 mois et est fixée par le salarié (fractionnement possible et transformation possible en activité à temps partiel).

- Le Congé de présence parentale : d’une durée maximale de 310 jours, dans la limite maximale de 3 ans. Durée définie dans le certificat médical précisant la durée prévisible du traitement de l’enfant. Pas de fractionnement ni de transformation en activité à temps partiel.

Arrêter de travailler

Si vous décidez de cesser définitivement votre activité professionnelle, sachez qu’il existe la possibilité de bénéficier, sous conditions de ressources, de l’allocation gratuite à l’assurance vieillesse.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous renseigner auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF).

Il est important de peser le pour et le contre de cette solution car elle peut avoir des conséquences financières et psychologiques non négligeables sur votre situation personnelle et sur la relation avec votre proche.

Solidarité : don de jours de repos en entreprise

Les salariés ou agents publics (fonctionnaires ou contractuels) peuvent, sur leur demande et en accord avec leur employeur, renoncer anonymement et sans contrepartie à tout ou partie de leurs jours de repos non pris au bénéfice d’un collègue.

Pour bénéficier d'un don de jours de repos, le salarié ou l'agent doit se trouver dans l'une des 2 situations suivantes :

  • Avoir un enfant de moins de 20 ans à charge atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité rendant indispensable une présence soutenue et des soins contraignants ;

  • Venir en aide à un proche atteint d'une perte d'autonomie d'une particulière gravité ou présentant un handicap.


La Mgéfi vous accompagne

Votre mutuelle est pleinement investie pour soutenir ses adhérents aidants au quotidien, grâce aux services Mgéfi Assistance inclus dans votre garantie Santé : formation de l’aidant, présence d’une auxiliaire de vie en cas d'immobilisation imprévue de l’aidant ou en cas de besoin de répit, bilan personnalisé pour évaluer les besoins de l’aidé et orienter vers une prise en charge adaptée….

Découvrez nos solutions Mgéfi Assistance en vidéo

Besoin d’information ou de conseils personnalisés ? Notre service Assistance est disponible 7j/7, 24h/24 au 09 72 72 39 19.

Votre mutuelle d’action sociale peut aussi vous aider

L’action sociale et solidaire est incluse dans votre couverture santé – prévoyance Mgéfi.
Selon votre administration d’appartenance, la MASFIP, la Mutuelle des Douanes ou la Mutuelle de l’Insee, sont là pour vous soutenir en cas de difficultés liées à votre rôle d’aidant.

Le Groupe VYV accompagne également les aidants sur l’ensemble des impacts qui influent sur leur vie personnelle et professionnelle.

Retrouvez l’ensemble des solutions proposées par le Groupe VYV

Les articles sur le
même thème