29/11/2017

Journée mondiale de lutte contre le SIDA

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le SIDA, le 1er décembre 2017, la MGEFI s'engage et rappelle l’importance de s’informer, se protéger et se faire dépister.

Journée mondiale contre le SIDA : la MGEFI s’engage

Le 1er décembre 2017, la MGEFI s'engage, avec le Secrétariat Général des ministères économiques et financiers, l'association Comin-G et la délégation à la diversité et à l’égalité professionnelle, à sensibiliser les agents sur l’importance de l’information, de la protection et du dépistage, comme moyens de prévention contre le virus du SIDA.

La MGEFI vient à la rencontre de ses adhérents : des actions sur le terrain 

 

Vendredi 1er décembre 2017, les militants de la MGEFI, de Comin-G et les délégués à l'action sociale seront présents dans de nombreux sites administratifs pour informer et sensibiliser les agents.

A cette occasion, des supports d’information accompagnés de préservatifs seront distribués sur l’ensemble du territoire. 

S'informer

Point d’actu

 

LE VIH en chiffres

 

  • Dans le monde

Selon le rapport de données 2017 de l'ONUSIDA environ un million de personnes à travers le monde sont mortes de maladies liées au sida en 2016. On a dénombré en 2016 : 36,7 millions de personnes vivant avec le VIH, 19,5 millions de personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral, 1,8 millions de nouvelles infections à VIH.

 

  • En France

En 2016, environ 153 000 personnes vivent avec le VIH mais 25 000 personnes ignorent qu’elles sont séropositives. 6000 personnes découvrent chaque année leur séropositivité dont 27% à un stade avancé.

 

Information et prévention

 

- Sur le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé

- En vidéos avec l’INPES

 

Se protéger

Il faut savoir qu’en France en 2014, près de 6600 personnes ont découvert leur séropositivité, dont 1100 personnes hétérosexuelles et parmi elles, 20 % ont plus de 50 ans. Alors jeune ou vieux, le préservatif on s’y met tous car le SIDA est un risque pour tous !

 

Et le préservatif, masculin ou féminin, reste le meilleur moyen de se protéger du VIH et des maladies sexuellement transmissibles.

 

La prise en charge des préservatifs à la MGEFI

En 2018, nos prestations prévention évoluent

 

Etre une mutuelle, ce n’est pas seulement compléter les prestations de l’assurance maladie, c’est aussi placer la prévention au cœur de notre démarche, pour vous protéger, ainsi que vos proches.

 

A compter du 1er janvier 2018, la MGEFI inclut dans ses 3 nouvelles garanties Maitri Santé, Vita Santé 2 et Multi Santé 2, un forfait prévention (de150 euros/an) qui permet, entre autres*, de couvrir les frais d’achat de préservatifs masculins et féminins.

 

-> Nos prestations prévention (date d’effet au 01/01/2018)

 

Se faire dépister

Et si vous avez pris un risque, changé de partenaire ou si simplement vous avez un doute, allez vous faire dépister en laboratoire ou dans un centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG). Vous pouvez réaliser un test VIH par une prise de sang, un test rapide d’orientation diagnostique réalisé dans des associations agréées, ou encore grâce aux autotests en vente libre en pharmacie ( test VIH en moins de 30 minutes).

 

A noter que l’autotest VIH ne se substitue pas au dispositif de dépistage actuel. Un résultat positif doit donc être confirmé en laboratoire ou dans un CDAG.

 

* Le forfait prévention peut également vous aider à couvrir les dépenses suivantes : vaccins (non pris en charge par la sécurité sociale), substituts nicotiniques, diététique, caryotype fœtal, amniocentèse, bilan acoustique du nouveau-né).

 

Sources : UNAIDS, Ministère de la santé, Inserm, INvs

Partager l'article sur :