Vous êtes ...

Modifiez votre profil pour profiter d’un contenu adapté à votre besoin

Initiatives

Lumière sur les disparités femmes-hommes en santé

santé femmes inégalités

Les problématiques de santé spécifiques aux femmes sont nombreuses : maladies cardiovasculaires sous-diagnostiqués, endométriose longtemps ignorée, plus d’obésité, une prise en charge insuffisante en cas d’usage de drogue, des violences subies par les femmes handicapées. . . Quelques chiffres clés recensés par la Mutualité Française en attestent :


Addiction

Dans le cadre d’un usage de drogue, les femmes sont moins bien prises en charge : seul 1 usager sur 5 en traitement est une femme.


Alimentation

L’obésité augmente davantage chez les femmes que chez les hommes, en particulier chez les femmes en situation de précarité.


Activité physique

Une obésité due à une moindre activité physique, faute de temps et de moyens financiers. 70% des femmes ont un niveau d’activité physique inférieur au niveau identifié pour être en bonne santé contre 42% pour les hommes.


Bien être et santé mentale

Les femmes se suicident trois fois plus que les hommes.
La dépression est diagnostiquée plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Leur situation économique ou sociale (mère de famille monoparentale, emploi peu qualifié, chômage…) les expose plus à ce risque. Pour rappel, 70% des travailleurs pauvres sont des femmes. 82% occupent des emplois à temps partiel et 62% des emplois non qualifiés.


Handicap

4 femmes handicapées sur 5 subissent des violences physiques, psychologiques, institutionnelles, alimentaires, médicales, médicamenteuses ou sexuelles.


Hygiène

La précarité menstruelle concerne près de 2 millions de femmes. Pour des raisons financières, elles ont difficilement ou pas accès à des protections périodiques. Cela entraine un frein à l’insertion, un risque de déscolarisation ainsi que des problèmes de santé.


Maladie

L’accident vasculaire cérébral est la première cause de mortalité chez la femme. Elle progresse fortement chez les femmes de moins de 50 ans. Les femmes sont moins bien dépistées et sont prises en charge plus tardivement que les hommes pour cette pathologie.
Le cancer du sein est la première cause de décès par cancer chez la femme.
1 femme sur 10 souffre d’endométriose. Cette maladie provoque des douleurs invalidantes et constitue la première cause d’infertilité chez les femmes. Elle est soignée tardivement. Les femmes connaissent une période d’errance médicale d’environ 7 ans avant d’être diagnostiquées.


Sommeil

Près de 17% des femmes souffrent d’insomnie chronique contre 9% des hommes.

Initiatives mutualistes


Apprendre à bien manger : partenariat de la Mutualité Française avec Banlieues Santé

Enseigner à des "femmes ressources", comment adopter des comportements alimentaires favorables à une bonne santé avec l’objectif qu’elles diffusent ces bonnes pratiques autour d’elles, c’est l’un des axes du partenariat entre la Mutualité Française et l’association Banlieues Santé signé en octobre 2021. Un partenariat stratégique pour réduire les inégalités en santé.

Voir l’interview d’Abdelaali El Badaoui, Président de Banlieues Santé, explique l’enjeu de cette action


Endométriose

La LMDE propose une interview vidéo de la chanteuse Imany atteinte d’endométriose pour briser le tabou. Ambassadrice de l'association Endomind, elle lutte pour sensibiliser au maximum les femmes qui ne sauraient pas encore qu'elles en sont atteintes. De nombreuses choses restent à faire pour améliorer la vie des malades.

Voir la vidéo

Source : article de la Mutualité française

Les articles sur le
même thème