Vous êtes ...

Modifiez votre profil pour profiter d’un contenu adapté à votre besoin

Qu’est-ce que c’est un contrat santé responsable et solidaire ?

Professionnels de santé contrats responsables

Le « contrat santé responsable et solidaire », instauré en 2004, a pour objectif d’offrir une couverture complète et de qualité aux assurés, tout en encadrant les dépenses de santé.

Une complémentaire santé est qualifiée de « solidaire », lorsque :

  • Il n’y a pas de sélection médicale lors de la souscription ;

  • Les cotisations ne sont pas fixées et n’évoluent pas en fonction de l’état de santé de la personne couverte.

Une complémentaire santé est qualifiée de « responsable », lorsqu’elle respecte un cahier des charges imposé par la réglementation. Il consiste à inciter les patients à respecter le parcours de soins coordonnées afin d’être mieux remboursé.

Ce cahier de charges du contrat responsable a été renforcé par les lois de financement de la Sécurité sociale de 2015 et de 2019.

Les obligations du contrat responsable

Le contrat responsable prend en charge intégralement :

  • Le ticket modérateur (1) pour les dépenses de santé remboursées par l’Assurance Maladie, à l’exception des médicaments à service médical faible ou modéré et des frais de cure thermale ;

  • Le forfait journalier hospitalier, sans limitation de durée ;

  • Les équipements optiques, dentaires et aides auditives du panier 100 % santé.

Cependant, il ne prend pas en charge :

  • La participation forfaitaire de 1 € pour consultation et certains actes médicaux ;

  • Les franchises médicales applicables sur les médicaments, les actes paramédicaux et les frais de transport ;

  • Les majorations liées au non-respect du parcours de soins (en cas de recours direct à un médecin autre que le médecin traitant) ;

  • Les dépassements d’honoraires liés au non-respect du parcours de soins (en cas de recours à un médecin spécialiste sans prescription du médecin traitant).

Le contrat santé responsable prévoit une meilleure prise en charge des dépassements d’honoraires si les consultations sont effectuées chez les médecins signataires d’un des Dispositifs de Pratique Tarifaire Maîtrisée (2) (OPTAM ou OPTAM-CO). Autrement dit, la prise en charge est réduite pour les consultations des médecins non-signataires. Un plafond de remboursement est aussi fixé pour ces dernières (à hauteur de 200% de la base de remboursement de la Sécurité sociale).

Les planchers et plafonds de remboursement, qui dépendent du degré de correction visuelle, sont prévus pour les verres et montures optiques hors panier 100 % santé (à tarifs libres). De plus, le remboursement est limité à une paire de lunette composés d’une monture et de deux verres tous les 2 ans pour les assurés de 16 ans et plus, et tous les ans pour un enfant de moins de 16 ans ou en cas d’évolution justifiée de la vue.

A savoir, toutes les garanties santé proposées par la MGEFI sont responsables et solidaires.

Consultez le détail de nos garanties :

(1) Le ticket modérateur est la part des dépenses de santé qui reste à votre charge après le remboursement de l’Assurance Maladie et avant l’intervention de la complémentaire santé.
(2) Le Dispositif de Pratique Tarifaire Maîtrisée (DPTM) est un contrat signé entre l’Assurance Maladie et des médecins pratiquant des honoraires libres pour mieux encadrer les tarifs pratiqués.

Mercredi 21 octobre 2020

Les articles sur le
même thème

Acoustique , Côté réglementaire
100 % Santé : des aides auditives entièrement prises en charge
Mardi 19 janvier 2021
Côté réglementaire , Dentaire
Le 100% Santé dentaire c’est quoi ?
Lundi 26 octobre 2020
Côté réglementaire , Optique
Le 100% Santé optique c’est quoi ?
Lundi 26 octobre 2020