Vous êtes ...

Modifiez votre profil pour profiter d’un contenu adapté à votre besoin

Les cancers

Cancer : apprivoiser sa nouvelle image

Cancer : apprivoiser sa nouvelle image

Les traitements anticancéreux, notamment la chimiothérapie, peuvent entraîner la chute des cheveux, cils et sourcils. Nous parlons moins des autres effets physiques tels qu’une fragilité des ongles, une peau plus sèche, fine et sensible, une fragilité des dents… Autant de changements dont l’impact psychologique ne peut être négligé. Pour aider les femmes à apprivoiser leur nouvelle image, de nombreuses initiatives ont vu le jour.

Changements physiques, une épreuve supplémentaire pour les malades

Une des principales préoccupations des femmes atteintes d’un cancer est la chute de leurs cheveux, mais aussi de leurs cils et leurs sourcils. Bien que n’étant pas une fatalité, car il s’agit d’effets secondaires liés au traitement (qui prendront fin, la plupart du temps, avec lui). Et cela représente symboliquement pour beaucoup la manifestation physique de leur état de santé. Et leur reflet dans le miroir est parfois douloureux.
D’autres problématiques moins visibles se posent également : ongles et dents fragiles, problèmes de peau, perte de poids… des désagréments auxquels peut s’ajouter une mastectomie et qui participent à un moral en berne.

La « socio-esthétique » dans le Plan Cancer

Pour aider les femmes à surmonter ces dommages collatéraux, depuis le Plan Cancer de 2003, la socio-esthétique fait partie intégrante des « soins de support » en cancérologie. Elle permet aux femmes atteintes d’un cancer d’être aidées à surmonter des problématiques physiques, mais aussi la douleur et l’anxiété. L’expertise particulière des socio-esthéticienne en dermo-cosmétique permet de dispenser des conseils de prévention et d’entretien de la peau et des phanères (cheveux, dents, ongles et poils) afin de limiter les désagréments. Des soins et conseils portés sur l’apparence (maquillage, conseil en image, nouage de foulards, etc.) peuvent permettre, à travers des ateliers, de contribuer à mieux s’accepter, et à reprendre confiance en soi.

Perruques, lingerie spécialisée… des aides pour s’équiper !

On ne peut pas le nier, tenter de palier les effets apparents de la maladie représente un budget conséquent. Une perruque en cheveux naturels, pour plus de réalisme, peut coûter jusqu’à 3 000 € ! Moins onéreuses, les perruques synthétiques coûtent tout de même trois fois plus cher que la prise en charge de l’Assurance Maladie, selon l’étude de l’Institut National du Cancer (Inca) publiée en 2019. Idem pour la lingerie post-opératoire adaptée aux femmes ayant subi une mastectomie, bien que des marques populaires commencent peu à peu à présenter des collections dédiées et abordables. Néanmoins, une réalité persiste : les femmes ne sont pas égales face à cette situation et toutes n’ont pas les moyens de se procurer des équipements adaptés.



Des initiatives pour accompagner les malades

Heureusement, pour leur venir en aide, des initiatives se multiplient. Dons de lingerie, ateliers maquillage, massages, groupes de parole…. Des associations ou encore des sites communautaires offrent des espaces d’entraide et proposent de nombreux services.
Par exemple :

  • « Mon réseau cancer du sein » est un réseau social pour les femmes touchées par un cancer du sein et leurs proches. Il permet d’échanger, de se soutenir et regroupe de nombreuses associations et initiatives en fonction de la localisation.

  • « RoseUp » est une association qui informe, défend les droits des femmes touchées par la maladie pendant et après le cancer. L’association a ouvert les portes de Maison Rose, un lieu de partage où les femmes peuvent profiter d’ateliers conçus spécialement pour répondre à leurs problématiques quotidiennes. Elle a également mis en place un programme de retour à l’emploi, Rose coaching emploi, pour préparer le retour des femmes à la vie active.

Il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès des établissements de soins, des associations locales et des sites dédiés.

Participez aux courses Odysséa depuis chez vous !

La Mgéfi soutient Odysséa et la lutte contre le cancer du sein en vous proposant de participer aux challenges connectés de la course Odysséa, seul(e), en famille ou entre amis.

Nul besoin de savoir courir vite ou sur une longue distance, marcher suffit.

L’essentiel reste votre participation, nous comptons sur vous !

  • Découvrez les challenges et inscrivez-vous vite aux prochaines courses Odysséa :

Dijon

Nantes

Le saviez-vous ?
Pour compléter le remboursement partiel de la Sécurité sociale, la Mgéfi propose dans ses garanties Vita Santé 2, Multi Santé 2 et Zeni Santé, une prise en charge des prothèses mammaires, de l’achat de lingerie spécifique et de fournitures complémentaires, ainsi que des prothèses capillaires de classe 1 et 2.
N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre conseiller mutualiste pour en connaître les conditions.