25/10/2017

Dire non au jour de carence

L'article 48 du projet loi de finances pour 2018 prévoit la réinstauration d'un jour de carence dans les trois volets de la Fonction publique. La MGEFI aux côtés de la MFP se mobilise et interpelle les parlementaires.

 

mutualité fonction publique

La Mutualité Fonction Publique (MFP) dénonce cette mesure injuste et inadaptée à la situation des agents publics, rendus ainsi coupables d’être malades.   

 

La MFP juge que le dispositif de l'article 48 ne permet pas de répondre de manière appropriée à la complexité du sujet de l'absentéisme dont les causes sont multiples : mal-être au travail, usure professionnelle liée aux métiers techniques à forte pénibilité, insuffisance des dispositifs de prévention des risques professionnels...

Jour de carence : une fausse bonne idée

Le vrai/faux du jour de carence

 

  • Mr Darmanin affirme «  le jour de carence réduit le micro-absentéisme »

FAUX – C’est occulter que le délai de carence augmente les arrêts de longue durée et donc le coût pour la société !

 

  • Mr Darmanin affirme « Le jour de carence rétablit l’équité avec le secteur privé »

FAUX - Le délai de carence n’a aucun impact sur la fiche de paie de la majorité des salariés qui, eux, sont couverts via leur entreprise.

 

  • Mr Darmanin affirme « Le jour de carence permettra une économie annuelle de 270 millions d’euros

FAUX – Le jour de carence va augmenter les charges de gestion dans les administrations et donc les dépenses !

 

La MGEFI aux côtés de la MFP se mobilise et interpelle les parlementaires.

 

Vous êtes agent public ? Participez à la mobilisation !

Comment ?

 

Vous téléchargez le flyer de la campagne, vous renseignez votre nom, celui de votre député*,  vous apposez votre signature et vous le transmettez directement à votre député.

 

Vous militez ainsi pour le retrait de l’article 48 du projet de loi de finances 2018.

 

*Retrouvez les contacts des députés de votre département en cliquant ici.

Partager l'article sur :